Prévision du Prix d'Ethereum 2023 - 2025

- 8 minute read

Luuk van der Meijden
Luuk van der Meijden

En 2022, le 'Merge' a eu lieu pour Ethereum et le réseau a adopté le mécanisme de consensus 'proof of stake' (POS). En dépit d'une mise en œuvre réussie, Ethereum (tout comme le reste du marché crypto) a affiché une action de prix essentiellement négative. À l'approche de la fin de l'année 2022, chez Anycoin Direct, nous aimons nous tourner vers l'avenir pour voir ce qu'il nous réserve. Aujourd'hui, nous examinons la feuille de route d'Ethereum. Malgré les tendances négatives des prix, il y a aussi des développements positifs en cours. Faisons un zoom arrière, voyons où nous en sommes et récapitulons ce que nous pouvons espérer d'Ethereum en 2023, 2024 et 2025. Alors, que nous réserve l'avenir ?

Table des matières

  1. Qu'est-ce qu'Ethereum ?
  2. Qui est Vitalik Buterin ?
  3. Les Tokens sur Ethereum
  4. Le Merge
  5. Émission et combustion d'ETH
  6. L’activité sur le réseau d'Ethereum
  7. Feuille de route d'Ethereum
  8. Point sur Shanghai
  9. Qu'est-ce que le sharding ?
  10. Le Surge, Scourge, Verge, Purge & Splurge
  11. Historique des prix d'Ethereum
  12. Ethereum, à quoi peut-on s'attendre en 2023, 2024 et 2025 ?
  13. Fidelity
  14. Prévision à court terme d'ETH 
  15. Conclusion

Qu'est-ce qu'Ethereum ?

Ethereum est une plateforme logicielle mondiale décentralisée qui permet aux développeurs de créer une technologie numérique sécurisée. En 2013, Vitalik Buterin (fondateur d'Ethereum) a publié son livre blanc décrivant Ethereum comme une plateforme informatique distribuée basée sur une blockchain publique et open-source, capable d'exécuter des smart-contracts. La crypto-monnaie propriétaire d'Ethereum, l'Ether (ETH), est utilisée pour payer le travail que la blockchain prend en charge, mais les participants peuvent également l'utiliser pour payer des biens et services tangibles lorsque la monnaie est acceptée. Ethereum est semblable à une place de marché de services financiers, de jeux, de réseaux sociaux et d'autres applications qui valorisent votre vie privée et ne peuvent pas vous censurer.

Le carburant du réseau est appelé Ether et fait fonctionner tous les smart contracts qui dictent chaque mouvement. Ethereum est conçu pour être évolutif, programmable, sécurisé et décentralisé. C'est la blockchain de prédilection des développeurs et des entreprises qui s'appuient sur elle pour changer le fonctionnement de nombreuses industries et notre vie quotidienne. 

Qui est Vitalik Buterin ?

Vitalik Buterin est un écrivain et programmeur russo-canadien qui participe à la communauté Bitcoin depuis 2011. Il a cofondé le magazine Bitcoin et est surtout connu comme étant la personne derrière Ethereum. Vitalik aime Bitcoin mais le considère comme ayant une "fonctionnalité limitée". Il illustre la différence entre Bitcoin et Ethereum en comparant un smartphone à une calculatrice. 

"Pensez à la différence entre par exemple une calculatrice de poche et un smartphone. La première ne fait qu'une chose et elle la fait bien, mais les gens veulent pouvoir faire plus comme c'est le cas avec un smartphone. Il offre une calculatrice de poche sous forme d'application, mais aussi une application pour écouter de la musique, un navigateur web, et plus encore."

Les Tokens sur Ethereum

Sur la blockchain Ethereum, en plus de l'Ether, plusieurs autres tokens circulent. Ces tokens ont toutes sortes de formats différents tels que ERC-20, ERC721, ERC-777, ERC-1155 ou ERC-4626. Nous allons maintenant expliquer brièvement les normes de tokens les plus importantes et les plus utilisées.

La norme de token ERC-20 est employée pour la plupart des tokens sur le réseau Ethereum. Des tokens comme USDT et USDC sont des tokens ERC-20. De plus, presque toutes les ICOs lancées sur le réseau Ethereum étaient également des tokens ERC-20. La norme de jeton ERC-20 offre diverses fonctionnalités telles que l'envoi de tokens d'un compte à un autre ou la possibilité de voir l'offre totale de tokens disponibles.

ERC-721 est le format standard utilisé pour les NFTs sur le protocole : les "tokens non fongibles" autour desquels il y a eu beaucoup de battage ces dernières années et où des montants considérables ont été échangés. Les NFTs peuvent être utilisés pour des objets de collection, des clés d'accès, des billets de loterie, etc. En outre, un NFT peut également avoir des propriétés visuelles, comme nous l'avons vu avec le Bored Ape Yaught Club ou les CryptoPunks. Ces derniers peuvent être échangés sur OpenSea ou d'autres plateformes.

Parmi les autres standards de tokens (moins populaires), citons l'ERC-777, l'ERC-1155 et l'ERC-4626. Ils peuvent être utilisés pour des fonctionnalités supplémentaires telles que les mixer contracts, les transactions efficaces et les Vaults (coffres-forts) tokenisés.

Le Merge

En 2022, le " Merge " a eu lieu sur le réseau Ethereum. Le réseau est alors passé du mécanisme de consensus proof-of-work (PoW) au proof-of-stake (PoS). Il s'agit d'une étape majeure dans l'histoire de la crypto-monnaie, dont la construction a nécessité six ans de travail. Avec ce merge, Ethereum est passé de Ethereum Mainnet à la Beacon Chain. Ainsi, dans le processus, l'histoire de la chaîne proof-of-work a été convertie en chaîne proof-of-stake.

De nombreux utilisateurs pensaient que le coût des transactions allait diminuer après la transition de PoW à PoF. Bien que ce soit un objectif à long terme pour le réseau Ethereum, il n'a pas été atteint avec le merge. Les solutions de couche 2 telles que Optimism, Arbitrum ou Polygon sont toujours largement moins chères que les transactions sur le réseau Ethereum lui-même.

L'énergie nécessaire au fonctionnement des réseaux de crypto-monnaies est une critique majeure depuis des années. Le réseau Bitcoin, selon Cointelegraph, utilise environ 0,15 % de la consommation totale d'énergie dans le monde. Il s'agit d'une quantité importante d'énergie, surtout en période de crise énergétique. Depuis le merge, cette critique ne s'applique plus au réseau d'Ethereum puisque le réseau PoS nécessite beaucoup moins d'énergie. Depuis le merge, plus de 99 % d'énergie en moins est nécessaire pour faire fonctionner le réseau. La sécurité est désormais basée sur le capital (la mise) plutôt que sur la puissance informatique requise.

Émission et combustion d'ETH

Pour récompenser la validation des transactions, les validateurs (d'abord les mineurs) reçoivent de l'Ether comme récompense. Avant le merge, les mineurs recevaient environ 4 930 000 ETH par an en récompense de la sécurisation du réseau. Cela représente environ 13 500 ETH par jour ou 2,08 ETH toutes les 13,3 secondes. Il en résulte un taux d'inflation d'environ 4 % par an. Avec le mécanisme actuel de proof of stake, basé sur un enjeu de 14 millions ETH, environ 620,00 ETH supplémentaires sont mis en circulation par an pour récompenser les validateurs. Cela constitue une baisse significative du nombre d'Ether supplémentaires mis en circulation par an.

Outre les récompenses, il existe, depuis la mise en œuvre de l'EIP-1559, un mécanisme de combustion pour les Ether. Ici, une partie des frais de transaction est brûlée et donc retirée de la circulation. Le nombre de pièces brûlées dépend de l'activité sur le réseau. Plus le réseau est utilisé, plus la quantité d'Ether brûlée est conséquente. Le nombre de pièces brûlées est donc généralement plus élevé dans un marché haussier que dans un marché baissier, car l'activité sur le réseau est plus importante dans ce dernier cas.

Ultrasoundmoney collecte des données à partir de la blockchain Ethereum et en fait un outil perspicace. Il en ressort que la combinaison de la proof of stake et du mécanisme EIP-1559 a un impact majeur sur la (nouvelle) offre d'Ether. Tandis qu'avec la proof of stake, seuls 2678 ETH ont été ajoutés à l'offre en 100 jours (depuis le merge), avec la proof of work, ce chiffre était de plus de 1,1 million. Au prix actuel de 1200 $, cela représente presque 1,5 milliard de dollars de pression potentielle à la vente sur le marché. Il est donc plausible que cela ait eu un impact sur le prix, autrement dit, si Ethereum n'était pas passé à la proof of stake, le prix aurait pu être nettement inférieur.

Data ETH

L’activité sur le réseau d'Ethereum

Dans notre récent article sur Cardano, nous avons abordé en détail le sujet de la Total Value Locked (TVL), valeur totale bloquée en français. La TVL comprend toutes sortes d'activités DeFi telles que les prêts, les pools de liquidité et le staking. Chaque réseau a sa propre TVL. C'est un bon indicateur de la taille de l'écosystème et donc de l'activité. Puisque la quantité d'activité a un impact de taille sur le prix de l'Ether (ETH) (en raison, entre autres, de l'Ether requis pour participer aux activités DeFi, pour les coûts de transaction et la quantité de pièces brûlées), il est important de garder un œil sur la TVL pour une analyse des prix.

L'Ethereum a de loin la TVL la plus élevée. Au moment de la rédaction de cet article, elle est d'environ 23,5 milliards de dollars. Toutefois, à son apogée dans le marché haussier, elle était beaucoup plus élevée, atteignant plus de 110 milliards de dollars. Étant donné que la TVL dépend des pièces qui se trouvent sur le réseau Ethereum, et que ces dernières ont parfois chuté de plus de 90 %, il n'est pas surprenant que la TVL soit nettement plus faible que lorsqu'elle est mesurée aux évaluations du marché pendant le bull market, bien que cette TVL comprenne également les pièces stables sur le réseau Ethereum.

Ultrasoundmoney fournit également un outil permettant de voir quelles DApps ont le plus contribué à l'activité sur le réseau et ont donc fait brûler de l'Ether. Ces données ne remontent pas au merge, mais à la mise en œuvre du mécanisme de combustion EIP-1559 il y a environ 1,5 an. D'après ces données, nous constatons qu'Uniswap (V2 & V3) a largement contribué aux ETH brûlés, soit plus de 300 000 ETH. Outre Uniswap, le battage médiatique autour des NFTs a également entraîné une forte demande d'ETH. OpenSea a aussi contribué à ce que plus de 300 000 ETH soient brûlés en utilisant sa plateforme. En plus des NFTs, les stablecoins UDST et USDC ont causé beaucoup d'activité et ont collectivement brûlé plus de 170 000 ETH.

Statistiques sur l'activité du réseau :

  • 6000 applications décentralisées (DApps) actives sur le réseau, dont MakerDAO, Curve, Uniswap et AAVE.
  • 71 millions de wallets détiennent de l'Ethereum
  • Plus d'un million de transactions quotidiennes, soit 12 par seconde
  • Un volume de transactions en Ether (ETH) de plus de 800 000 transactions
  • Volume de transactions ERC-20 de plus de 600 000 transactions
  • Volume de transactions ERC-721 de plus de 300 000 transactions
  • Plus de 2 700 000 ETH ont été brûlés depuis la mise en place du burn

Feuille de route d'Ethereum

La vision d'Ethereum est de rendre le réseau grand public afin que des centaines de millions de personnes puissent l'utiliser. Pour ce faire, il doit toutefois être évolutif, sécurisé et durable. C'est donc la mission des développeurs derrière Ethereum. Des milliers de transactions par seconde doivent pouvoir être effectuées à faible coût, personne ne doit pouvoir attaquer le réseau et l'énergie requise doit être minimale. Si ce dernier point a déjà été réalisé en passant à la proof of stake, les deux autres sont encore en discussion. Voici donc la feuille de route d'Ethereum.

  • Phase 0 La Beacon Chain ( implémentée) : Introduction de l'écosystème Proof-of-Stake.
  • Phase 1 Le Merge (implémenté) : La transition de la Proof-of-Work à la Proof-of-Stake.
  • Phase 1 Shard Chains : Division de la blockchain en plusieurs shard-chains, chacune dédiée à une tâche spécifique.

Point sur Shanghai

La mise à jour de Shanghai est prévue pour mars 2023. Elle comprendra plusieurs Ethereum Improvement Proposals (EIP), des propositions d'amélioration d'Ethereum en français. Si la plupart des mises à jour ont tendance à être haussières sur le marché des crypto-monnaies, ce n'est pas vraiment le cas de celle-ci. Avant le merge, les détenteurs d'Ether avaient déjà la possibilité de placer leurs pièces sur le nouveau réseau (the beacon chain). En échange de ce stake, qui devait avoir une valeur minimale de 32 Ether, les stakers recevaient des récompenses. Il était possible de commencer à placer ses pièces plusieurs mois avant le merge. Cependant, le déstockage n'était pas possible avant la mise à jour de Shanghai.

Entre-temps, la quantité d'ETH liée au stake contract a bien augmenté. Au moment de la rédaction de cet article, il s'élève à plus de 15,7 millions d'ETH selon Etherscan. Au prix de 1200 $ par ETH, cela représente plus de 18 840 000 000 $. Si cette quantité arrive sur le marché en une seule fois et peut être vendue, cela pourrait avoir un impact très négatif sur le prix. Même si l'on peut s'attendre à ce que certains de ces investisseurs aient couvert leur risque de prix, cela pourrait tout de même créer une pression à la vente. Cette mise à jour constitue donc un moment que de nombreux investisseurs observent avec méfiance.

Qu'est-ce que le sharding ?

Le sharding est un éclatement horizontal d'une base de données permettant de répartir la charge des données. Cela réduit l'encombrement du réseau et permet d'augmenter le nombre de transactions par seconde (TPS). En outre, le sharding permet de réduire le coût des transactions. Les solutions de couche 2 peuvent tirer parti du sharding et offrir des coûts de transaction plus faibles tout en maintenant la sécurité du réseau Ethereum.

La décentralisation peut également être renforcée par le sharding. En effet, n'importe qui peut alors gérer un nœud, ce qui contribue à assurer la décentralisation. Il n'est plus nécessaire de disposer d'un matériel coûteux et puissant pour faire fonctionner un nœud après les mises à jour du sharding. Ainsi, on peut s'attendre à une plus grande participation au sein du réseau, ce qui en accroît la sécurité.

Le sharding est l'une des plus grandes mises à jour à venir sur la network Ethereum et devrait accroître l'évolutivité et la capacité. Le sharding est censé être déployé en 2023 ou 2024. Tout comme la transition vers la proof of stake, cela se fera en plusieurs phases. Vitalik a précédemment exprimé ce qui suit au sujet du sharding : "Imaginez qu'Ethereum a été divisé en milliers d'îles. Chaque île peut agir à sa guise. Chaque île a ses propres caractéristiques uniques et tous ceux qui appartiennent à cette île, c'est-à-dire les comptes, peuvent interagir les uns avec les autres ET ils peuvent librement s'adonner à toutes ses fonctionnalités. S'ils veulent entrer en contact avec d'autres îles, ils devront utiliser une sorte de protocole."

Le Surge, Scourge, Verge, Purge & Splurge

Le Surge devrait garantir que plus de 100 000 transactions par seconde puissent être effectuées sur la network d'Ethereum Rollups. Ceci entraîne toutes sortes de propositions d'amélioration d'Ethereum (EIP).

Après le merge, Ethereum peut subir plus de censure et de centralisation en raison de certaines parties ayant une grande partie de l'Ether jalonné sous leur stacking pool. De plus en plus de ces parties coopèrent avec l'Office of Freign Assets Control (OFAC). C'est quelque chose qui va à l'encontre de l'éthique des crypto-monnaies et que Vitalik veut donc empêcher. The Scourge devrait faire partie de la feuille de route dans laquelle cela devrait être empêché.

The Verge aura pour objectif de rendre la vérification des blocs facile. Il devrait être possible pour quiconque de le faire avec quelques calculs informatiques en utilisant de petites exigences de données. Il s'agit de l'un des objectifs visant à rendre Ethereum populaire.

La Purge vise à faire table rase du protocole. Cela permettra de supprimer du protocole les aspects techniques qui ne sont plus nécessaires. Les éléments antérieurs qui ne sont plus nécessaires seront également supprimés. Cela réduira les besoins requis pour participer, ce qui rendra la participation au réseau plus facile.

Enfin, Splurge prévoit de mettre à jour le réseau. Cette actualisation est encore un peu vague, mais vise à corriger tous les détails. Là encore, toutes sortes d'EIPs seront concernées, mais aussi d'autres aspects comme le matériel spécialisé. Après cela, Ethereum devrait être "terminé".

Historique des prix d'Ethereum

Le prix d'Ethereum a connu un formidable bull run en 2017 et 2018. Après cela, le prix s'est progressivement consolidé et a augmenté de manière constante jusqu'en 2021. En 2021, presque toutes les crypto-monnaies ont explosé de manière exponentielle et plusieurs sommets historiques ont été dépassés. Par la suite, tous les prix ont à nouveau chuté. C'est également le cas d'Ethereum. Pourtant, il est parfois bon de faire un zoom arrière et de regarder la situation dans son ensemble. Afin d'avoir une vue globale, comparons à présent l'évolution du prix d'Ethereum au fil des ans. Pour ce faire, nous allons comparer les all-time-highs et les all-time-lows de ces années.

Prix d'Ethereum en 2016 : Le plus bas - 0.0863 € / Le plus haut - 18.26 €

Prix d'Ethereum en 2017 : Le plus bas - 7.67 € / Le plus haut - 701.10 €

Prix d'Ethereum en 2018 : Le plus bas - 74.09 € / Le plus haut - 1,187.08 €

Prix d'Ethereum en 2019 : Le plus bas - 91.47 € / Le plus haut - 296.59 €

Prix d'Ethereum en 2020 : Le plus bas - 98.88 € / Le plus haut - 612.10 €

Prix d'Ethereum en 2021 : Le plus bas - 604.66 € / Le plus haut - 4,192 €

Prix d'Ethereum en 2022 : Le plus bas - 946.46 € / Le plus haut - 3,327 €

Ethereum, à quoi peut-on s'attendre en 2023, 2024 et 2025 ?

Le sentiment a été baissier ces derniers mois, ce qui a provoqué une chute assez importante du marché. D'autre part, le Merge a provoqué un changement dans la politique d'émission d'Ethereum. Si auparavant, des pièces étaient ajoutées à l'offre, avec la mise en œuvre de la proposition d'amélioration d'Ethereum 1559, ce n'est plus le cas. La politique d'émission est actuellement tout juste inflationniste avec une inflation annuelle juste au-dessus de 0 (0,013%/an) depuis le merge. Comme nous sommes actuellement dans un marché baissier (autrement dit que l'activité sur le réseau est plus faible que dans un marché haussier) la politique d'émission va logiquement évoluer vers une déflation avec plus d'activité. Cela pourrait avoir un impact majeur sur le prix à terme. Par conséquent, certains sont optimistes quant à Ethereum et prévoient "le retournement" de la capitalisation boursière avec Bitcoin.

Anycoin Direct ne fournit pas de conseils financiers et donc nous ne nous aventurons pas dans les prédictions de prix. Cependant, nous pouvons jeter un coup d'œil à ce que certains experts du marché ont à dire sur le prix d'Ethereum en 2023, 2024 et 2025. Examinons ce que deux "forecast agencies", spécialisées dans la prévision des prix du pétrole, de l'or, des actions et des crypto-monnaies, prédisent à propos du prix d'Ethereum.

L'agence de prévision économique (EFA), également connue sous le nom de The Long Forecast, prévoit une baisse du prix de l'ETH au cours de l'année 2023, jusqu'à environ la mi-2024. L'agence prévoit un seuil de 563 $ pour l'ETH, puis une hausse significative en 2025, avec un prix de l'Ethereum aux alentours de 2700 $.

L'agence Trading Beasts, une plateforme populaire de prédiction de crypto, est beaucoup plus progressive dans sa prédiction et prévoit un prix minimum de 990 $. Finalement, sur la base de leurs prédictions par bots et algorithmes, ils voient le prix augmenter jusqu'à environ 2400 $ par Ether.

CryptoNewsz fait des prédictions qui sont très haussières. Ce site prévoit un prix minimum de 1787 $ par Ether en 2023, après quoi le prix continuera à augmenter pour atteindre plus de 3500 $ en 2025. Bien que ce soit très difficile à pronostiquer, ils font également des prédictions pour 2030. Ici, en partie à cause des politiques déflationnistes, ils voient l'Ether grimper jusqu'à un prix de 7650 $. Bien qu'il s'agisse de possibilités dans un bull market, ces prédictions semblent un peu ambitieuses pour le moment dans un bear market.

Encore une fois, nous tenons à souligner que nous ne faisons pas de prédictions nous-mêmes et que la plupart des prédictions ne se réalisent pas, car personne ne sait quels développements auront lieu à l'avenir et comment le marché crypto y réagira. Par conséquent, faire des prédictions de prix exactes au dollar près est irréaliste, mais peut être utilisé par certains comme une indication pour faire des trade-offs appropriés.

Year The Long Forecast Trading Beasts CryptoNewsz
2023 € 1310 € 1440 € 1787
2024 € 782 € 1710 € 2987
2025 € 2002 € 2135 € 3589
2030 €7650

Fidelity

En octobre 2022, Fidelity, une multinationale de services financiers, a mis l'Ethereum à la disposition des investisseurs pour qu'ils puissent le trader. De ce fait, les parties institutionnelles peuvent désormais trader l'Ethereum chez Fidelity. La multinationale gère plus de 4,5 billions de dollars d'actifs. Bien que Fidelity affirme que les investisseurs portent actuellement leur attention sur d'autres actifs, il s'agit néanmoins d'une étape importante. "Les investisseurs attendent toujours des lois et des réglementations claires dans le domaine de la crypto", déclare Ric Edelman dans Forbes.

Cette disponibilité pour les parties institutionnelles pourrait être la prochaine nouveauté dans le domaine des crypto-monnaies dans les années à venir. Compte tenu de l'importance des sommes gérées par Fidelity, un tout petit pourcentage de ces fonds pourrait déjà provoquer d'importants mouvements de prix. Reste à savoir si les parties institutionnelles vont effectivement allouer des capitaux à Ethereum par le biais de Fidelity. Quoi qu'il en soit, la branche des actifs numériques de la société prévoit d'augmenter ses effectifs d'environ 25 % d'ici six mois.

Prévision à court terme d'ETH 

Tradingview fait des prévisions à court terme basées sur des indicateurs techniques, qui indiquent si c'est un bon moment pour acheter à court terme ou non. Vous pouvez les placer sur différentes échelles de temps pour obtenir une meilleure prédiction.

Conclusion

Malgré les solides fondamentaux d'Ethereum, tels que la combustion de tokens, l'activité sur la chaîne et l'adoption possible par les parties institutionnelles, le prix a surtout connu une tendance à la baisse. Avec la mise à jour de Shanghai, une grande partie de l'offre sera libérée pour être vendue et donc un autre sujet controversé pèse sur le prix. Les experts pensent qu'après cela, le prix pourra remonter, en partie grâce à toutes les mises à jour de la feuille de route.