Crypto ETF - Y en aura-t-il d'autres en 2024 ?

- 15 minute read

Paul Hopmans
Crypto Expert
Paul Hopmans

Dans ce blog, nous allons vous parler du fonds négocié en bourse (ETF). Un tel ETF pourrait avoir un impact important sur le marché encore jeune des crypto-monnaies si de grands acteurs commencent à y entrer. Aurons-nous droit à une explosion d'ETF dans toutes sortes d'autres pièces de monnaie en 2024 ? Aurons-nous bientôt un ETF Ethereum, un ETF XRP, etc.

Résumé

  • L'approbation des ETF Bitcoin par la SEC pourrait entraîner des flux financiers importants et une hausse possible du taux de change du bitcoin.
  • D'autres crypto-monnaies telles que l'Ethereum, le Ripple et le Cardano peuvent également obtenir des ETF.
  • Les ETF suivent la valeur des actifs sous-jacents et offrent aux investisseurs une diversification à faible coût.
  • Les risques potentiels des ETF incluent l'incapacité à payer les rendements, l'illiquidité et les coûts élevés.
  • Les ETF synthétiques, qui ne nécessitent pas d'investissement direct dans les actifs sous-jacents, peuvent présenter un risque supplémentaire.
  • L'adoption des ETF Bitcoin aux États-Unis pourrait être source d'incertitude et de volatilité des prix sur le marché des crypto-monnaies, en fonction de la manière dont ils sont structurés.

Table des matières

  1. Crypto ETF - Y en aura-t-il d'autres en 2024 ?
    1. Qu'est-ce qu'un ETF ?
    2. Comment fonctionne un ETF ?
    3. Quelle est la différence entre un ETF et un investissement dans un fonds ?
    4. Avantages d'un ETF
    5. Inconvénients d'un ETF
    6. Risque d'un ETF
    7. ETF synthétique
    8. Spot Bitcoin ETF
    9. Y aura-t-il plus d'ETF en 2024 ?

Crypto ETF - Y en aura-t-il d'autres en 2024 ?

Au cours des derniers mois, les analystes ont beaucoup parlé d'un ETF sur le bitcoin. La SEC (Securities and Exchange Commission) américaine a finalement donné son accord aux demandes des principaux fonds communs de placement tels que... Grayscale BlackRock, Ark Invest et Bitwise. Du moins, selon une fuite tirée du site de la SEC, l'approbation possible a été accordée. Nous resterons donc à l'affût, mais nous supposons que c'est vrai.

Si c'est le cas, de nombreuses personnes s'attendent à ce que beaucoup d'argent commence à affluer sur le marché des crypto-monnaies et à ce que le cours du bitcoin explose, entraînant dans son sillage toutes les autres crypto-monnaies. Mais est-ce vrai ? Nous devons également en parler.

Une fois qu'il y aura un ETF Bitcoin, d'autres pièces de monnaie pourraient franchir le barrage. Ethereum est alors un très bon candidat, mais un ETF XRP, Cardano ou une autre blockchain extrêmement fiable qui figure depuis longtemps au hit-parade de CoinGecko sont également prometteurs.

Quoi qu'il en soit, nous pouvons parler abondamment d'un ETF, mais qu'est-ce que cela implique réellement ?

Qu'est-ce qu'un ETF ?

Un fonds négocié en bourse est également appelé un tracker (suiveur) ou un tracker indiciel. Vous pouvez l'utiliser pour suivre n'importe quoi, d'une matière première à une obligation et d'un composite de produits à un ETF de crypto-monnaie (Bitcoin).

Un ETF vise à reproduire le plus fidèlement possible la valeur des produits sous-jacents. Par exemple, si vous achetez un tracker indiciel de l'AEX, votre investissement suivra la valeur de cet indice. Vous pouvez vendre votre investissement à tout moment et votre résultat sera très proche de la performance de l'AEX. Si l'AEX a augmenté de 5 % depuis que vous avez acheté cet ETF, vous aurez presque exactement ces 5 % comme résultat positif, moins les coûts, qui sont relativement minimes avec un ETF.

Il existe toutes sortes d'ETF, tels que les trackers indiciels, les trackers matières premières, les trackers sectoriels, les trackers devises, les trackers obligations, etc.

Comment fonctionne un ETF ?

Les investisseurs particuliers n'ont généralement pas accès aux marchés boursiers ou à d'autres actifs sous-jacents. Ils peuvent donc faire appel à un courtier ou à une banque.

Ainsi, lorsque vous investissez dans un ETF, vous n'achetez pas vous-même les produits sous-jacents. L'émetteur de l'ETF devrait construire un portefeuille avec des positions similaires. . Chaque ETF a constitué son propre panier, par exemple un portefeuille durable. Il s'ensuit que l'émetteur d'un ETF Bitcoin doit acheter lui-même des bitcoins au fur et à mesure que des personnes investissent dans son ETF. Cela peut créer une très forte pression d'achat sur le bitcoin s'il y a beaucoup d'intérêt de la part de grands investisseurs comme BlackRock et d'autres. Cela se traduit par un prix beaucoup plus élevé.

Une alternative serait de travailler avec un ETF synthétique, où il n'y a pas d'investissement direct dans un sous-jacent, mais où le paiement est effectué par l'intermédiaire d'un ETF synthétique. les produits dérivés est placé auprès d'un tiers. Franchement, j'attends ce principe, sinon le bitcoin sera trop exposé aux grosses fortunes, ce qui rendra la manipulation du marché très facile.

Si l'effet de levier est également utilisé dans un tel ETF, ce portefeuille devrait être encore plus important. Reste à savoir si la SEC autorisera tout cela. Compte tenu de la taille de ces Juggernauts, cela pourrait conduire à des temps très étranges dans le domaine des cryptomonnaies. Les prix pourraient monter en flèche.

Par conséquent, je m'attends à ce que la SEC impose des conditions restrictives à l'achat, dans ce cas, de bitcoins. Après tout, avec l'effet de levier, il se pourrait bien que le détenteur d'un ETF Bitcoin doive avoir plus de BTC dans son portefeuille qu'il n'y en a au total. Quiconque connaît un peu les mathématiques comprend qu'une telle chose est impossible.

Il s'agit d'un principe assez bien connu dans le monde de l'investissement. Par exemple, il y a plus d'investissements en or virtuel qu'il n'y a d'or dans le monde. Il n'est donc pas possible de les échanger contre de l'or, sinon la partie serait vite terminée. Il se pourrait donc très bien qu'il y ait bientôt plus d'investissements virtuels dans la monnaie virtuelle Bitcoin, qu'il n'y en a virtuellement. Il s'agit alors de spéculations sans que l'actif sous-jacent soit réellement détenu par un ETF, car cela serait impossible.

Quelle est la différence entre un ETF et un investissement dans un fonds ?

Lorsque vous investissez dans un ETF, il n'y a pas de gestion active de la part du gestionnaire de l'ETF. Il n'essaie pas de battre le marché, mais son ordinateur de négociation automatisé suit la valeur des produits sous-jacents. Un ETF unique utilise également une gestion active, mais dans ce cas, vous pouvez tout aussi bien opter pour un fonds commun de placement traditionnel.

Un fonds commun de placement a un gestionnaire qui essaie activement de battre le marché. Il achète plus souvent et revend ensuite, ce qui implique des coûts considérables. Il essaie d'obtenir un résultat supérieur à la moyenne, mais rétrospectivement, il s'avère souvent que les résultats sont moins bons que ceux d'un ETF, principalement parce que les coûts sont trop élevés. Les frais d'achat et de vente sont beaucoup plus élevés et le gestionnaire est payé assez cher, ce qui fait qu'il est presque impossible de battre un ETF ou un tracker indiciel, à moins de s'appeler Warren Buffett ou quelque chose comme ça.

"Les écoles de commerce récompensent davantage les comportements complexes que les comportements simples, mais les comportements simples sont plus efficaces."
Warren Buffett

Avantages d'un ETF

  1. Flexibles. Vous pouvez les vendre à tout moment au cours d'une journée de négociation et vous pouvez utiliser des ordres à cours limité, des stop loss, etc. Souvent, vous pouvez également utiliser l'effet de levier.
  2. Faibles coûts. En raison de leur gestion passive, des coûts de l'ordre de 0,5 % par an sont courants. Par conséquent, des rendements supérieurs à ceux des fonds communs de placement traditionnels sont tout à fait possibles et constituent la règle plutôt que l'exception.
  3. Diversification. Étant donné que vous investissez dans un produit composite, votre risque est réparti entre plusieurs composants (ce qui n'est évidemment pas le cas dans un ETF Bitcoin). Lorsque vous investissez dans des actions, les risques sont souvent énormes. Si une entreprise fait faillite, vous perdez une grande partie de votre portefeuille.
  4. Un ETF est transparent. Vous savez exactement dans quoi vous investissez, ce qui n'est généralement pas le cas des fonds communs de placement. Vous connaissez également à l'avance les frais que vous devez payer. Les dividendes sont également versés en toute simplicité.
  5. Avec un seul versement, vous pouvez généralement investir dans une série de placements.

Inconvénients d'un ETF

  1. Le fournisseur (courtier) ne peut pas payer le rendement obtenu. C'est surtout le cas pour les petits prestataires.
  2. Votre ETF est tellement impopulaire qu'au moment où vous voulez le vendre, il n'y a pas de preneur.
  3. Les coûts peuvent encore être si élevés qu'ils dépassent les bénéfices.
  4. Un fournisseur peut utiliser des produits dérivés, exposant ainsi votre investissement à une tierce partie responsable du paiement.

Risque d'un ETF

S'il n'y a pas de gestion active des fonds, vous ne pouvez pas non plus anticiper le marché. Dès qu'un acteur important de votre portefeuille est racheté ou fait faillite, il peut faire peser des risques considérables sur sa valeur, même avec une diversification suffisante.

D'importantes fluctuations de prix peuvent également se produire lors d'événements majeurs sur le marché, tels qu'une récession ou un "boom". Vous pouvez tirer parti de ces événements en plaçant un ordre de vente stop.

Un autre risque est d'investir dans un ETF qui n'a pas encore fait ses preuves, ce qui entraîne un va-et-vient d'acheteurs et de vendeurs, de sorte que le prix fluctue constamment.

Il arrive également que votre investissement soit libellé dans une devise particulière et que celle-ci subisse une baisse, ce qui réduit la valeur de votre investissement.

Si vous investissez trop dans un petit panier ou même dans un seul sous-jacent, le risque est également beaucoup plus élevé.

Certains fournisseurs d'ETF prêtent les produits sous-jacents à des tiers. Cela peut augmenter les rendements, mais si les emprunteurs font faillite, cela représente un risque supplémentaire.

ETF synthétique

Il s'agit d'un ETF qui n'investit pas directement dans les actifs sous-jacents. Vous pouvez donc investir dans le pétrole sans avoir jamais vu un baril ou sans en vouloir un. Le paiement est souvent convenu avec un intermédiaire, souvent une banque d'investissement, qui paie à un certain prix par baril ou à une certaine date. Avec ces contrats à terme, vous traitez avec une tierce partie qui n'a peut-être pas une marge de manœuvre suffisante pour garantir les paiements.

Si de nouveaux crypto Exchange Traded Funds voient le jour, vous devrez vous assurer que le paiement ne repose pas sur un tiers, sinon vous courrez un risque supplémentaire, compte tenu de la volatilité des crypto.

La croissance de l'investissement dans un ETF

Depuis 2002, le nombre total d'investissements dans les différents types d'ETF a augmenté d'environ 25 % par an, passant de 142 milliards de dollars à environ 10 000 milliards de dollars.

L'investissement dans un ETF a débuté en 1993, rendant l'investissement accessible aux gens ordinaires, plutôt que d'être un jouet pour les gros bonnets comme les fonds communs de placement.

Spot Bitcoin ETF

Après t'avoir vu vivre ce qu'est une ETF, je vais bientôt te remettre sur pied. J'ai perdu un grand chirurgien, entendez-vous.

Il est donc plus que probable que les ETF Bitcoin poussent comme des champignons. Le marché des crypto-monnaies ne semble pas encore très populaire, mais le bitcoin est tellement connu que peu d'investisseurs ne savent pratiquement rien à son sujet.

Ces dernières années, le cours du bitcoin est également devenu beaucoup moins volatil que par le passé. Il semble que le marché des crypto-monnaies ait atteint une certaine maturité et que la courbe de volatilité s'aplatisse. Les crypto-monnaies existent depuis 16 ans maintenant et ont dépassé le stade de l'enfance en ce qui nous concerne.

La possibilité d'investir dans un ETF Bitcoin dans l'UE est connue depuis un certain temps, mais elle n'était pas encore très répandue. La nouvelle est donc que l'on peut désormais investir dans un tel fonds aux États-Unis. Et il existe d'énormes fonds d'investissement comme Grayscale, BlackRock et d'autres. Ceux-ci ont des milliers de milliards de fonds à leur actif. C'est une autre paire de manches.

Ces fonds vont-ils simplement acheter tous les bitcoins par l'intermédiaire d'un ETF au comptant parce qu'ils sont suffisamment importants ? Cela dépend. La SEC leur a-t-elle donné l'autorisation de procéder de cette manière ou s'agit-il simplement d'un ETF dont le sous-jacent est le bitcoin ? Dans ce dernier cas, on peut comparer cela à un investissement dans le prix du pétrole. Pratiquement personne ne veut jamais acheter de cette saleté, mais vous pouvez investir dans l'actif sous-jacent et spéculer sur une hausse de la valeur.

Vous allez maintenant vous demander pourquoi les gens n'achètent pas simplement des bitcoins sur un échange et ne les gardent pas dans un hardware wallets. Doch c'est une question que les traders de cryptocurrency posent parce qu'ils la connaissent eux-mêmes. Pour quelqu'un qui souhaite simplement placer de l'argent dans le bitcoin sans faire toutes ces choses délicates, il est bien plus agréable que quelqu'un d'autre, un courtier ou une banque, fasse le "sale boulot" et s'assure que vous pouvez investir dans le bitcoin sans jamais en toucher un seul.

Un autre aspect des cryptocurrency est la mauvaise lumière dans laquelle sont placés les exchanges depuis la chute de certains corrompus, comme FTX. Il y a beaucoup de gens qui ne veulent vraiment pas garder leur argent durement gagné dans un tel endroit, ni dans un hardware wallets dont ils ne savent rien. Il est certain qu'un ETF comme celui-ci est beaucoup plus facile et constitue une excellente solution pour impliquer tout le monde.

Avec un ETF Bitcoin aux États-Unis, les choses peuvent en fait se dérouler principalement dans les deux sens. D'une part, beaucoup d'argent pourrait affluer sur le marché des cryptomonnaies et il pourrait y avoir une tendance haussière temporaire. Les prix pourraient grimper pendant un certain temps. Après la tempête, les transactions pourraient s'arrêter un peu parce que ces grands fonds détiennent pratiquement tous les bitcoins. Il se pourrait alors que ces fonds procèdent occasionnellement à un grand dumping pour faire baisser les prix, après quoi ils rachèteront tout à meilleur prix. Ce scénario pourrait devenir réalité si des fonds très riches sont autorisés à acheter des bitcoins comme garantie pour un ETF.

D'un autre côté, un ETF n'investit pas directement dans le bitcoin, mais laisse le marché tranquille et ne vend que l'actif sous-jacent en tant que produit d'investissement. Dans ce cas, vous achetez un ETF, vous réalisez un bénéfice si le cours du bitcoin a augmenté et vous subissez une perte si c'est l'inverse. Dans ce cas, le marché ne changera pas du tout, car aucun argent supplémentaire n'est injecté dans le marché des cryptomonnaies.

Cette dernière possibilité me semble la plus évidente, car sinon Grayscale, BlackRock et d'autres méga-corporations commenceront à avoir trop d'influence sur les échanges de bitcoins. BlackRock gère plus de 10 000 milliards de dollars. Avec une capitalisation boursière totale de moins d'un milliard pour le bitcoin, BlackRock pourrait à elle seule acheter tous les bitcoins et en fixer le prix à sa guise. Cela ne semble pas vraiment être la voie à suivre pour le marché encore jeune des crypto-monnaies. Pour en savoir plus, lisez notre article sur BlackRock Bitcoin ETF .

Il est donc très difficile de dire ce que l'approbation de la SEC signifie réellement pour le bitcoin et les cryptocurrency.

Taux de change du bitcoin

Le cours du bitcoin peut donc évoluer dans les deux sens. Une hausse est en vue, mais la question est de savoir si elle peut être maintenue. Si trop de bitcoins tombent entre les mains de trop peu d'investisseurs, cela pourrait avoir des conséquences très néfastes pour le marché des crypto-monnaies et le prix du bitcoin. En effet, ces fournisseurs détiendraient la clé du prix du bitcoin.

Réduction de moitié du bitcoin

La réduction de moitié du bitcoin est imminente. C'est peut-être la raison pour laquelle il est si difficile de l'ouvrir. Les Bitcoin halving est un événement économique dont nous vous avons déjà parlé dans notre Académie.

Normalement, le cours du bitcoin augmente quelque temps après la division par deux et il s'ensuit un grand boom de la capitalisation boursière de toutes les pièces de monnaie. Mais que se passera-t-il si BlackRock et d'autres fournisseurs ont trop d'influence sur le prix ? Ce principe économique prendra-t-il fin ?

Dans ce cas, les mineurs peuvent s'arrêter. Le minage ne sera alors plus rentable. Ce serait une catastrophe pour le monde de la cryptographie, mais des mineurs émergeraient alors pour continuer à exploiter de manière rentable avec du matériel beaucoup moins cher, et les puzzles cryptographiques deviendraient beaucoup plus simples.

Y aura-t-il plus d'ETF en 2024 ?

Lorsqu'un mouton franchit le barrage, d'autres suivront. Pour les investisseurs, il est important qu'une pièce soit établie et ne puisse pas s'effondrer complètement demain, comme Terra. Il n'y aura donc sûrement pas d'ETF pour chaque coin.

Quelles sont donc les pièces de monnaie pour lesquelles on peut s'attendre à trouver un ETF ? Je jette un coup d'œil au top 10 de CoinGecko et je vois rapidement quelques bons candidats :

Ethereum est le meilleur candidat parce qu'il a toujours occupé la deuxième place jusqu'à présent et qu'il est extrêmement fiable. C'est une cryptocurrency avec, en ce qui me concerne, la meilleure équipe et une technologie inégalée. De plus, Ethereum ne reste jamais inactif et améliore constamment son réseau. Logiquement, un certain nombre d'entreprises se préparent déjà à créer un ETF Ethereum (lire : obtenir l'autorisation de la SEC).

XRP se classe également dans le top 10 de CoinGecko. Avec leur lien étroit avec le monde financier, c'est un bon rocher sur lequel construire. Bien qu'il serait bon pour le XRP que la SEC cesse pour une fois d'intenter des poursuites contre lui, c'est un problème qui pourrait rendre un ETF en XRP un peu hésitant à démarrer.

Cardano est le prochain sur la liste des dix premiers clients fixes. Cette cryptocurrency a considérablement augmenté son prix sans retomber à son statut de pennycoin. Il y a de fortes chances que ce coin gagne un statut d'étoile montante et puisse s'installer dans le top cinq.

Lorsqu'un nouvel ETF crypto arrive, il s'agit généralement de pièces de monnaie qui sont familières. Demandez à un passant au hasard quelles pièces il connaît toutes et il dira Bitcoin sans sourciller, après une petite pause de réflexion Ethereum et avec un peu de chance, il se trouve qu'il en connaît 1 de plus. Parfois XRP, parfois Litecoin ou peut-être Terra.

Les investisseurs investissent généralement dans des choses qu'ils connaissent. Donc, en ce qui me concerne, Bitcoin et Ethereum sont les coins les plus appropriés pour commencer un ETF dans. Si quelqu'un connaît d'autres coins, il pourra probablement aussi acheter un hardware wallet et y mettre des coins ou simplement déposer ses crypto-monnaies auprès d'un courtier ou d'un exchange fiable.

Nous nous attendons donc à ce qu'il y ait également des ETF Ethereum, permettant aux investisseurs ordinaires d'investir à la fois dans le Bitcoin et l'Ethereum à partir de 2024 sans jamais avoir acheté une telle pièce.

L'impact que cela aura sur le marché des crypto-monnaies est trop difficile à prédire avec précision et dépend de trop de facteurs, c'est pourquoi je ne le fais pas.